• LA NAISSANCE D'UNE NOUVELLE HUMANITE
    En ce moment lorsque je me connecte à mon facebook la plupart des

    post parlent de sujets comme : La 5G, le futur vaccin, etc., et je

    trouve cette situation très intéressante voir très positive car j'ai

    l'impression qu'en ce moment des millions des personnes sont en

    train de se réveiller autour de la planète et que ce mouvement est

    au-delà de ce que nous pouvons nous imaginer.
    Ils se rendent compte tout d'un coup que nous sommes manipulés par

    les médias, que notre système de santé crée la maladie, que ce que

    nous avons toujours cru bon pour nous, ne l'est pas (lait de vache,

    gluten, etc...) et même si au début le réveil n’emmène pas à une

    responsabilité, c'est à dire que d'une façon ou d'une autre nous

    avons tous nourri ce système c'est un des premier pas pour nous

    aider à reprendre l'énorme pouvoir que nous avons et devenir des

    ETRES AFFRANCHIS.
    Beaucoup des gens se croient encore victimes de ce système, on va

    nous obliger à ... Nous ne le sommes pas. Quand vous trouverez votre

    puissance intérieure, vous créerez vos propres règles intérieures

    basées dans le respect de vous même et du vivant et personne ne

    pourra vous forcer à faire quoi que ce soit... Vous trouverez des

    moyens créatifs pour faire ce qui résonne en vous et ne plus faire

    ce que vous ne trouvez pas juste..
    Le nouveau système naît d'abord en nous même, il dévient une nécessité

    pour l'être humain réveillé et éveillé à sa véritable nature.
    Et un jour vous commencez à nourrir une autre réalité:
    - A être votre propre médecin et à savoir que les maladies c'est le corps

    qui parle et vous commencez à l'écouter.
    - A vous alimenter de la façon la plus respectueuse pour vous, pour

    l’environnement et pour les êtres qui l'habitent (animaux), à consommer Bio,

    local.
    - A remettre en cause l'éducation des nos enfants (à l'école et à la maison)

    et à chercher d'autres solutions.
    - A vous poser des questions avant d'agir et a sortir du troupeau, du "parce

    que tout le monde fait pareil", parce que votre famille, votre religion, la loi le

    dit ainsi. Qu'est ce que vous vous avez envie de faire?
    - A vous soucier de où vous mettez votre argent car vous comprenez

    que votre

    carte bleu est un outil puissant qui peut porter ou lâcher des causes.
    - A ne pas vous laisser manipuler par la peur et à agir en conscience

    parce que c'est juste pour vous.
    - A créer au lieu de critiquer.
    - A lâcher vos attentes sur le gouvernement car vous comprenez que le système

    s'effritera quand nous créerons un autre.
    - A vous préoccuper, traverser et libérer vous autres sources de pollution intérieure :

    peurs, croyances, limites...
    - A vous laisser guider par des valeurs comme l'amour, la bienveillance, l'empathie, la confiance...
    - A sortir de la croyance que l'autre ou la vie, est contre vous, est votre ennemi et à comprendre

    que cette division est intérieure et que vous pouvez créer une autre chose.
    Ne perdez pas le temps à combattre le système, gardez vos énergies pour créer celui que vous

    aimeriez voir apparaître...

     

    Ana Sandrea


    2 commentaires
  • Déconfinement du pain et du vin

    Rien de plus essentiel, selon moi, que de partager le pain et le vin de l'amitié.

    Le pain et le vin sont symbole de nourriture et de joie, d'un corps qui a besoin

    manger et de boire, mais surtout de partager pour se maintenir en vie et pouvoir

    assurer le quotidien. Le pain est ce qui nous permet de tenir debout, d'alimenter

    en nous la faim d'une vie labourée, semée, récoltée, livrée entre les mains d'une

    formidable chaîne humaine.

    Quand je vais chez le boulanger ou quand je fais mon pain, je pense aux mains de

    paysan de mon père et de mon grand père, à l'énergie dépensée par ma mère pour

    faire de ce pain un temps de rencontre et de ressaisissement dans la détente et la

    paix autour de la table familiale. Le pain est le magnifique résumé de la vie des

    hommes essayant de gagner leur vie, ou tout au moins, de faire de leurs mains un

    "gagne-pain".

    Le pain appelle le vin, comme la vigne attend le soleil du matin et les soins du vigneron.

    Le vin est ce trésor perdu d'une vigueur des relations retrouvées dans une joie oubliée.

    Le vin est comme le sel, il vivifie les déserts de nos solitudes et donne du bon grain à

    nos cœurs contris . Il redonne à nos corps et à notre âme le désir nostalgique de se

    réjouir et de chanter la vie. Le vin, hélas, est devenu un objet de suspicion sanitaire et

    le paravent d'une politique de santé qui ne voit en lui que matière à désespérer de notre

    responsabilité à maîtriser nos élans vitaux et notre soif de fête.

    Le pain et le vin sont la liturgie d'une existence qui cherche sa subsistance dans des

    relations à hauteur de la manière dont la nature nous gratifie de ce qu'elle a de meilleur

    à nous donner. Le pain et le vin sont la nourriture spirituelle qui élève notre vocation

    humaine au-delà des nécessités alimentaires terrestres. Les plus beaux souvenirs de nos

    vies sont forgés par la mémoire de repas ou de retrouvailles entre amis ou en famille.

    Un vrai travail de "recomposition", de refondation est à réaliser pour faire en sorte que nos

    repas redeviennent des temps de partage, de détente et de joie.

    Je ne suis pas sûr de revenir à la messe de ma paroisse dimanche prochain, les contraintes

    sanitaires m'en éloignent, mais je veux bien faire effort et m'engager de toutes mes forces à

    faire de ce qui se présente à moi dans le quotidien une offrande, une liturgie...à faire du pain

    et du vin la graine d'une Parole qui tonifie.

    MM


    2 commentaires
  • L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air et nature

    Floraisons des Genets face au Canigou 


    1 commentaire
  • Le passage à la dimension Divine

     

    La vie se trouve derrière la peur, l’incertitude, l’angoisse et tous ces ressentis négatifs

    qui sont causés par une pensée déconnectée de sa Source qui est l’Amour.

     

    Tu as mis le mental devant le ressenti et le résultat est regrettable. Tu as conçu une vie

    en dehors de toi après laquelle tu cours, tu as abandonné ton être.

     

    C’est de cette façon que tu as créé le manque, en mettant ta foi dans la

    projection de ton

    mental espérant que la vie daigne te donner quelques miettes de bonté et

    de bonheur.

     

    Tu es devenu un nécessiteux qui mendie l’amour, oubliant qui il est. Rien

    n’est réel sans la participation du cœur, c’est l’amour qui donne vie à tes

    pensées. Sans cet amour, tout est fade sans vie, un tableau de misères

    sans reliefs ni couleurs.

     

    Le mental ne doit pas se détacher du cœur si ta volonté est de vivre.

    Lorsque tu es dans un mental isolé tu es hors circuit, tu rêves la vie, tu rêves

    des autres, tu fais semblant de vivre, l’amour te fait peur, car tu as honte de

    ce que tu es.

     

    N’espère pas atteindre la pleine conscience sans la participation du cœur,

    ce

    n’est qu’une ruse de plus de l’ego. La pleine conscience n’est pas dans le

    mental, elle est la Conscience de la Présence qui est l’Amour.

     

    Tant que tu as du mal à comprendre le langage de ton cœur, qui est ressenti,

    tu ne seras ni indépendant ni heureux, tu te sentiras exclu de la vie.

    Alors l’écoute du cœur est de rigueur pour ta santé physique et mentale.

     

    Le cœur est le vortex qui s’ouvre à la dimension Divine qui est la réalité de

    la vie, où tout est clair, tout est vrai, tout est joie.

     

    Esprit Mourne :

    Esprit de l’espace-temps


    1 commentaire
  • De quel bois suis-je fait?

    Et si ma vie était à refonder?
    Je veux dire si les bases étaient à revoir.

    Le jardinage est de bon conseil,
    Qui nous oblige à travailler les profondeurs.

    La plante pour grandir
    A besoin d'un sol riche en micro-élements,
    En matière organique extraite de la forêt d'à côté.

    Nous avions cru qu'il suffisait de bêcher,
    De mettre quelques engrais,
    D'arroser et d'attendre les doigts croisés.

    L'avènement d'un tonitruant confinement
    Fut l'occasion d'un sérieux avertissement:
    La vie n'est point une course en avant
    Qu'il faudrait gagner tambour battant.

    Replonger nos mains dans la glaise,
    Reprendre pied après tant d'emballement,
    Revenir à la source et aux racines,
    Entendre dans la vie au-dedans,
    L'écho d'une Parole surgie au tournant.

    MM


    1 commentaire