• Idée pâte à modeler maison

    https://www.mieux-vivre-autrement.com/pate-a-modeler-faite-maison-100-naturelle-enfants.html?fbclid=IwAR2ZBQUDkCDthC6FqqlBXOGM6mrDTDEtVBL6NQUvrvR9qlWVGjGyNpUMmtM

    Une pâte à modeler 100% naturelle faite maison pour vos enfants

    La pâte à modeler est indémodable ! Elle amuse les enfants depuis des générations, mais la pâte à modeler commercialisée n’est pas toujours très saine. Le mieux serait d’avoir une recette simple de pâte à modeler 100% naturelle, à fabriquer chez soi avec ses enfants… ça tombe bien, j’en ai une très simple, écologique et économique à vous proposer !

    pate a modeler

    La pâte à modeler : plus qu’un jeu d’enfant

    Manipuler de la pâte à modeler est plus qu’un jeu pour votre enfant. Elle est à la base de multiples activités éducatives, particulièrement prisées par la pédagogie Maria Montessori.

    Et pour cause, la pâte à modeler fait appel aux sens du toucher, de la vue et de l’odorat. Sa manipulation favorise le développement de la motricité fine. Elle nécessite la coordination des yeux et des mains pour reproduire des formes en trois dimensions. Elle stimule la créativité qui s’exprime tant par les couleurs que dans les formes, laissant libre court à l’imagination.

    Composition secrète des pâtes à modeler du commerce

    La composition exacte de la pâte à modeler des grandes marques vendue dans le commerce reste confidentielle. Seules peuvent figurer, sur quelques emballages, des mentions du type : « contient du blé » ou encore « n’est pas destiné à être mangé ». Les fabricants nous informent aussi qu’en raison de la haute teneur en sel, le produit peut être dangereux en cas d’ingestion.

    Les ingrédients révélés sont une composition en eau, sel et farine de blé. Ce qui n’est pas forcément rassurant, car nous ne savons pas vraiment ce que tiennent nos bambins dans les mains. Ce qui est sûr c’est que les enfants allergiques au gluten peuvent faire réagir à la pâte à modeler.

    Alors pourquoi ne pas réaliser une pâte à modeler 100 % saine et naturelle pour vos enfants, avec tous les avantages qui vont avec ?

    pate a modeler

    Les avantages de la pâte à modeler faite maison

    Fabriquer sa pâte à modeler soi-même apporte de nombreux avantages pour vous, comme pour votre enfant :

    1. Elle est 100 % naturelle
    2. On connaît sa composition exacte
    3. Une version sans gluten est tout à fait possible
    4. Elle est comestible
    5. Elle est ludique et simple à réalise
    6. Elle est économique
    7. On utilise des ingrédients simples déjà présent de notre cuisine
    8. Elle est compostable
    9. Elle est Zéro Déchet
    10. En bonus : elle donne un petit sentiment de satisfaction qui fait du bien 

    Alors, on n’hésite plus et on se lance. C’est prêt en quelques étapes, pour le plus grand bonheur des enfants ! Suivez le guide

    Recette de la pâte à modeler 100% naturelle

    Voici une recette de pâte à modeler avec des ingrédients issus de votre cuisine. Et comme, elle est vraiment très simple à réaliser, vous pouvez la fabriquer avec vos enfants. Comptez une trentaine de minutes pour la préparation.

    Les ingrédients et ustensiles nécessaires :

    • 1 tasse de farine de blé (ou farine sans gluten)
    • ½ tasse de sel
    • 1 tasse d’eau chaude
    • 2 c.à c. de bicarbonate de soude
    • 1 c.à c.d’huile végétal (colza, tournesol, olive, etc.)
    • des colorants alimentaires naturels
    • 1 casserole
    • 1 cuillère en bois
    • un ou plusieurs contenants vides (opaques et hermétiques)

    Des colorants et arômes naturels :

    Pour une pâte à modeler de couleur, pas de mystère : il faut utiliser des colorants ! Pour éviter les colorants chimiques, voici une liste de colorants et d’arômes naturels que vous pouvez associer à votre pâte à modeler :

    • Jaune : curcuma, curry, oignon
    • Marron : cacao en poudre, chicorée, marc de café
    • Rouge : paprika rouge
    • Vert : thé matcha, spiruline, menthe
    • Orange : jus de carotte, safran, oignon
    • Rose : jus de betterave, fruits rouge
    • Bleu : Pois papillon, commercialisés en pétales séchés pour tisane « pea flower tea »
    • Violet : jus de chou rouge

    Fabrication de la pâte à modeler :

      1. Dans une casserole, versez la farine, le sel et le bicarbonate.
      2. Ajoutez l’eau et l’huile, tout en remuant.
      3. Faites chauffer à feu doux, jusqu’à épaississement.
      4. Dès que la pâte commence à se décoller, retirez la casserole du feu (sinon elle sèche).
    1. Attendez que la pâte refroidisse, puis pétrissez la.

    Ajout des colorants :

    1. Pour chaque couleur, mélanger préalablement 1 c.à s. de colorants avec à 1 c.à s. d’huile végétale.
    2. Faites des morceaux de pâte à modeler de la taille de votre choix.
    3. Mélangez chaque portion de pâte à modeler avec les colorants préparés.
    4. Pétrissez bien la pâte colorée, plus elle sera mélangée, plus la couleur sera uniforme.

    Votre pâte à modeler est prête. Il ne reste plus qu’à la mettre dans des petits pots, datés et étiquetés selon la couleur.

    Astuces & conseils :

    • Vous pouvez conserver votre pâte à modeler plusieurs mois au frigo.
    • Si la pâte à modeler a séché, il suffit de se mouiller les mains et de la pétrir un peu pour lui redonner son élasticité.
    • Si la pâte est devenue légèrement collante, rajoutez un peu de farine et pétrissez rapidement pour récupérer la texture d’origine.

    Amusez-vous bien !


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte, plein air et nature

    L’image contient peut-être : fleur et texte

    Aucune description de photo disponible.

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte 

     L’image contient peut-être : texte

     

     


    1 commentaire
  • L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, plein air, texte et nature

    L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : texte 

     


    2 commentaires
  •  

    Faire le plein de découvertes…

     

    Amélie-les-bains-Palalda n’est pas seulement une ville thermale réservée aux curistes comme on pourrait doucement le penser. Même si c’est un de ces gros points forts, elle possède mille et une autre facettes. Des randonnées, de l’authenticité, des histoires originales à raconter… Tout un tas de cordes à son arc pour nous viser en plein cœur. Et pour exploiter tout son potentiel, j’ai décidé de rédiger un article qui met en valeur et en lumière ses plus jolis coins. Et oui, prenez votre stylo, il y a encore des lieux à mettre dans votre Kiki liste des Pyrénées-Orientales…

    LES 10 CHOSES À FAIRE ET À VOIR À AMÉLIE

    1. Visiter le village Palalda

    La première chose à faire est de découvrir le village Palalda. Pour information, cette ancienne commune est maintenant fusionné avec Amélie-les-Bains et ne forment désormais plus qu’un. Palalda possède deux églises assez connues en Catalogne mais en tant que Kiki digne de ce nom, ce qui m’a le plus attiré ici, ce sont ses ruelles gorgées de soleil aux détails attachants. Chaque rue nous amène à de belles découvertes. La plus vieille maison de Palalda, le vieux four à pain, les façades décorées de trésors… La balade me conquit plutôt deux fois qu’une. Avec @jolieslueurs ont été folle de tous ces détails photogéniques…

    « Au fond, ce n’est pas ça le bonheur ? Une parenthèse où l’on s’enfuit de nous-même pour vivre dans l’instant présent ?… »

    2. Les Thermes romains d’Amélie

    Au-delà de son eau thermale exceptionnelle, les Thermes d’Amélie sont aussi très photogéniques. Un décor sobre et authentique avec un sacré cachet. Nous n’avons pas eu le temps de profiter de tous ces bienfaits, mais la petite visite guidée nous a déjà laissé sans voix. Nous n’avons plus qu’une envie, y revenir nous prélasser dans le bain de boue 

    3. Fort-les-bains, un château de caractère

    Amélie-les-Bains possède un joli fort situé sur les hauteurs de la ville. Il est très peu connu et se fait assez discret car, par rapport à ses compères du département, il ne se visite pas. C’est assez dommage car je lui trouve un « fort » potentiel (petit jeu de mots). Je tenais tout de même à lui accorder une place ici car en 1237, si Nunyo Sanche, le cousin germain de Jacques 1er (seigneur du Roussillon, du Vallespir, du Conflent et de la Cerdagne) n’acheta pas tout le territoire de la ville des Bains, il n’aurait sûrement jamais vu le jour. Rien que pour ça, il mérite d’être mis en avant chez Kiki. Un tas d’autres histoires rodent autour de ce fort comme par exemple une affaire de poisons, mais je ne vais pas tout vous dévoiler. Je lui laisse sa petite part de mystère…

    « J’ai toujours été persuadé que les lieux contiennent un peu des gens qui y ont vécu, même si le temps a passé, même s’ils n’y ont pas mis les pieds depuis longtemps. Quelques atomes, des fragments de cheveux, des particules de peau, des souffles, des respirations, les échos des mots échangés. Ils conservent aussi d’autres traces : des morceaux d’âmes, déchirés, qui collent aux sols, aux briques et aux pierres, aux papiers peints… Des réminiscences secrètes… » Bruno Descamps

    4. Le quartier historique de l’Escaldadou

    L’Escaldadou, c’est le quartier historique d’Amélie, mais c’est surtout le quartier le plus convivial que je connaisse. Il veille chaleureusement sur sa ville et chaque petit bout de ruelles évoque un moment de bonheur. Un endroit rikiki avec une forte personnalité qui donne envie de nous y installer.

    • Pour connaître toute l’histoire de ce quartier atypique et les actions mises en place c’est ici que ça se passe – l’Escaldadou –
    5. Monter au drapeau d’Amélie

    Temps : 1h30 aller/retour | Distance : 4,5 kilomètres | Dénivelé : 282 mètres | Niveau Facile 

    Pour accéder à ce point de vue incontournable, il faut démarrer le sentier depuis le Cami del Pastou. La balade est très bien balisée et fera travailler vos cuisseaux. Juste ce qu’il faut pour apprécier l’arrivée au sommet. Une fois, là-haut, Amélie et le Vallespir se déploient sous vos yeux avec le Mont Canigou toujours là, bienveillant et protecteur.

    6. Le Calvaire de Montbolo

    Après le drapeau, place au second point de vue avec le Calvaire de Montbolo. Suspendue sur un piton rocheux à 337 mètres d’altitude, cette croix offre une vue magnifique sur Amélie. D’ailleurs, c’est ici que j’ai compris que cette ville était fan des bancs. Non, ce n’est pas une plaisanterie, il y a des bancs partout. Certains avec des vues époustouflantes, d’autres qui sont posés à des endroits stratégiques pour s’y reposer, vous verrez que les bancs ne manquent pas ! Un petit détail qui pour moi a toute son importance et que je tenais à relever. Un conseil, faites y attention 

    • Retrouvez le descriptif de cette randonnée sur le site de l’office de tourisme. Il est possible de faire une bonne partie du trajet en voiture, mais ce n’est pas toujours facile pour s’y garer. Je préfère vous prévenir.
    7. Le cimetière et le tombeau du Samouraï

    Les cimetières ce n’est pas vraiment mon dada, ni ma balade favorite en soi, mais celui-ci a particulièrement capté mon attention. Non, seulement on profite d’une vue magnifique sur l’église Saint-Quentin, mais on découvre aussi des histoires insolites comme celle du fameux Samouraï. Nomura Kosaburo était un élève militaire japonnais décédé ici en 1876. Il était venu à Amélie-les-Bains dans le cadre d’une coopération franco-japonaise et finit ses jours à l’Hôpital Thermal Militaire. Une histoire qui mérite qu’on fasse un petit arrêt.

    8. Manger des rousquilles

    La Rousquille, c’est la star d’Amélie-les-Bains. On ne peut pas venir ici sans en manger au moins dix ! Je vous en avais déjà parlé dans un précédent article « la pâtisserie Perez-Aubert » et j’en remets une couche ici, car cette adresse est à ne pas manquer !!!

    • La pâtisserie Perez-Aubert est ouverte tous les jours sauf le mercredi et le dimanche après-midi.
    • En parlant de manger, si vous cherchez une bonne adresse où déguster de bons petits plats, je vous conseille l’hôtel restaurant des bains et des Gorges. Ils proposent des plats traditionnels ( et surtout des frites maison ) dans une ambiance familiale et authentique.
    9. La chapelle Santa Engracia et sa croix

    GROS COUP DE CŒUR 

    Encore un lieu insolite à ne pas manquer dans les Pyrénées-Orientales, la Chapelle Santa Engracia et sa jolie croix. J’ai complètement succombé à son charme et je pense qu’une partie de mon esprit plane encore là-haut au-dessus de tous ces beaux reliefs. Premièrement, j’ai aimé ce lieu, car il est perdu au milieu de nulle part. Deuxièmement, parce qu’il est bourré d’originalité et troisièmement, il y a une vue imprenable sur le Canigou et le Vallespir. Bref, un tiercé gagnant ! Cette chapelle a été restaurée par une association, mais elle est aussi aménagée de manière à pouvoir y passer des moments conviviaux. Vous pouvez pique-niquer, faire des grillades, bouquiner, sonner la cloche et même laisser un petit mot à l’intérieur de l’église avant de partir.

    • Cette randonnée dure environ 2h15 aller/retour pour une distance de 8.2 kilomètres et un dénivelé de 480 mètres.
    • Elle peut se faire en famille, nous avons croisé beaucoup d’enfants.
    • Pour vous procurer le descriptif détaillé de cette randonnée, rendez vous sur le site de l’office de tourisme.

    Au même endroit que la chapelle, on trouve une croix qui offre un panorama exceptionnel sur toute la vallée. Décidément, Amélie ne cesse de m’étonner par ces paysages enchanteurs.

    10. Rencontrer le Petit Prince

    Oui à Amélie les Bains, on peut rencontrer le Petit Prince. Il se situe en face de la Pâtisserie Perez-Aubert, plus précisément devant la mairie de la ville. Ok, nous n’allons pas traverser tout le département juste pour voir cette statuette, mais je trouve cette petite touche de poésie très insolite qui mérite son petit cliché.

    LES MOTS DE LA FIN

    Il y a des villes qui nous touchent plus que d’autres et Amélie-les-Bains-Palalda fait partie de celles que l’on n’oubliera pas. Elle a son propre caractère et sait nous charmer à sa manière, en restant authentique, pétillante et délicieuse. Courez arpenter ce coin, n’hésitez plus, et vivez chaque moment librement sans penser à ce qu’il peut vous arriver demain…

     

    Merci à l’office de tourisme d’Amélie-les-Bains & L’Escaldadou pour m’avoir donné l’opportunité de visiter Amélie à travers ses plus beaux trésors, son riche patrimoine & sa nature incontournable. Une authenticité qui fait chaud au cœur et que je tiens à souligner. Si vous souhaitez continuer cette belle visite, n’hésitez pas à lire l’article de Jolies Lueurs qui elle aussi vous détaille cette belle aventure avec sa plume artistique …

     

     

     

    https://www.kikimagtravel.fr/pyrenees-orientales/visites-et-decouvertes/10-choses-incontournables-a-faire-a-amelie-les-bains/?fbclid=IwAR1cFSAaMo7nsK_JTAUGu0Aa98AbysJwQyd__6fzC_fP_JYNetSKEcy8AcQ#.XLWv38NJ48E.facebook


    2 commentaires
  • L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : texte

     L’image contient peut-être : texte

     L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et texte

     L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte et gros plan

    L’image contient peut-être : texte 

    L’image contient peut-être : texte

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires